L’univers tel un orchestre philharmonique

Si l’univers était un orchestre symphonique, moi je serais quoi? Un violon? Une clarinette? Un triangle? Une trompette? Des timbales? Une grosse caisse? Cela serait quoi le moins bien, voir le pire?

Et si le pire c’était d’être une maracas qui cherche à jouer comme un violon ou une trompette qui chercher à faire un son de hautbois?

Cela vous semble complétement idiot !?! Et pourtant c’est comme cela que nous fonctionnons une grande partie de notre vie en voulant

  • avoir un autre caractère, d’autres compétences, d’autres particularités personnelles…
  • être 100% éveillé alors que nous sommes la lumière incarnée dans la matière et donc de l’Amour et du Divin expérimentant la dualité.
  • avoir une autre histoire, un autre passé alors que les faits du passé ne sont pas modifiables.
  • être un bébé, un enfant qui correspond aux besoins et aux attentes de ses parents, à la place qu’on lui accorde dans la famille, au rôle qui se présente à lui pour être aimé, pour ne pas être exclu ni abandonné, pour sauver un parent que l’on sent défaillant et sans qui notre existence pourrait être menacée.

Tous ces mécanismes de survie, parfois en résonance avec les générations précédentes, nous les perpétuons ainsi depuis des années

  • par habitude
  • par sécurité
  • par ignorance qu’il peut en être autrement
  • par besoin de réparer ce qui a été ou n’a pas été
  • par angoisse de ne plus exister
  • par peur de l’inconnu

En faisant cela je suis la grosse caisse qui se restreint en cherchant à faire un son de tambourin par peur d’assumer toute sa puissance.

Je suis le gong qui joue tout le temps, causant ainsi une cacophonie, car il pense que ce n’est pas juste que le piano ait le droit de jouer tout le temps, lui !

Je suis la contrebasse qui joue faux car elle est plus occupée à comprendre comment fonctionnent ses cordes pour trouver comment les contrôler pour faire ainsi un son de violon qu’elle trouve bien plus beau.

Je suis le violoncelle qui voudrait bien faire un son de piano parce qu’il trouve que c’est trop peu un seul piano dans un orchestre.

Je suis la flute qui ne prend pas toute sa place car elle est en admiration devant la brillance de la trompette avec laquelle elle se compare sans cesse.

Je suis les castagnettes qui n’ont pas le temps de jouer car elles sont trop occupées à parcourir la fausse à orchestre de long en large parce que se trouvent trop petites et sont persuadées qu’il doit y avoir un autre morceau d’elles quelque part.

Je suis le piano qui s’efforce de ne pas jouer trop fort, quitte à renoncer aux nuances, pour être sûr que l’on va bien entendre le triangle au moment où il va jouer « Le pauvre, lui qui joue si peu alors si en plus on ne l’entends pas …!!! »

Je suis l’alto qui préfère jouer au fond à côté des cymbales se disant qu’au moins s’il se trompe ça se verra moins que si il est devant, mais qui du coup se sent bien seul car il n’arrive pas bien à entendre les autres alto.

Je suis la harpe qui préfère rester dans sa housse pour jouer par peur de se montrer car elle se dit que ce n’est quand même pas normal d’avoir des cordes à nues comme ça! Personne d’autre n’a des cordes ainsi!

Je suis le hautbois qui s’épuise à tenter de faire les sons de tous les autres instruments car comme il oublie de regarder autour de lui, il se croit seul et donc chargé d’être à lui seul tout un orchestre !

!!!!!!!

Et si tout le monde se contentait de jouer ce qu’il a à jouer tout simplement en écoutant ce que lui dit son cœur, la mélodie serait bien plus fluide, bien plus cohérente, bien plus belle, bien plus vibrante.

Et si nous commencions par aller voir, sentir, écouter dans notre cœur, dans notre âme, dans les profondeurs de notre Être quelle est notre vibration unique, notre nature profonde, notre essence. À aller à la rencontre de cela sans jugement ni comparaison, sans référence à une norme, sans idéal, sans chercher à réparer ce qui a été ou à compenser ce qui n’a pas été.

Et si nous osions rayonner de ce que nous sommes vraiment, comment serait alors l’humanité ?

MYSTÈRE !!!

Et si nous tentions l’expérience !!! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s