Ouvrir encore un peu plus les yeux…

…sur ce que l’on est réellement, sur le potentiel qui est en soi lorsque l’on se dépose, lorsque l’on dépose les armes, que l’on dépose ses bagages en réalisant que tourner en rond est une illusion car il n’y a pas de déplacement, en réalisant que le mouvement de Vie est un déploiement intérieur, telle une fleur qui se déploie à partir de l’intérieur de la graine dans un mouvement d’ouverture.

S’ouvrir c’est ainsi se découvrir, dans le sens de « ne plus être couvert », de même que ce potentiel de germination n’est plus couvert par l’enveloppe de la graine et se met à nu.

Cette ouverture est réalisation, alors que la résistance à l’ouverture est souffrance. S’ouvrir c’est être prêt-e à ce qui vient quelle qu’en soit la couleur, quelle que soit la couleur de la fleur, dans l’évidente confiance que ce sera belle et bien une fleur.

Ainsi c’est seulement dans ce mouvement d’éclosion que l’on peut se découvrir et vibrer pleinement et librement ce cœur vibrant au centre des pétales.

De même que la graine, alors qu’elle est sous terre, puise en elle-même son pouvoir de germination, suivre ce processus d’ouverture et de déploiement est l’expression de nos propres ressources intérieures, s’appuyant sur nos besoins et aspirations, notamment à grandir, à créer….

De même que l’élan de la jeune pousse est d’aller vers la lumière en sortant de terre, c’est la lumière divine qui nous attire, qui nous guide. Ainsi cet appel inspire nos élans et nous pousse à suivre la voix de notre âme, à suivre la voie vers notre unique étoile.

De même que l’on ne peut regarder directement de soleil, la plus proche des étoiles, sans se brûler les yeux, c’est uniquement en tournant les yeux vers l’intérieur que l’on peut suivre cette guidance. Là où cette lumière céleste se reflète et entre en résonance avec cette lumière condensée, cette énergie informée de l’humain que nous sommes.

C’est dans l’obscurité que l’ouverture des yeux est la plus optimum.

Suivre cette lumière en étant attentif à la façon dont elle se reflète en nous, c’est l’assurance de ne pas être ébloui et ainsi de ne pas se perdre. En tournant les yeux vers notre intériorité, on rencontre ainsi nos ressentis dans des endroits plus ou moins sombres de notre humanité, là où se trouvent nos besoins. Tourné vers ces profondeurs les yeux s’adaptent en s’ouvrant et peuvent ainsi voir de nouveau. Alors ils découvrent ce qui ne se trouve qu’à l’intérieur….. l’Amour !

S’ouvrir et se déployer telle une fleur, c’est donc, en étant attentif à son ressenti, suivre ce qui nous allume. C’est trouver le point de rencontre, de concordance entre nos besoins et nos envies. C’est ce point de fusion qui met en forme nos aspirations et qui nous montrent comment être vivant. C’est ce point de centrage qui est Joie. C’est le point neutre, pas parce qu’il est vide, plutôt parce qu’il est l’union des opposés. C’est donc le point de totalité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s